Les effets – partie 6/6

Nous voici arrivés à la dernière partie de la découverte d’un synthétiseur, les effets.
Ils ont leur importance, et permettent de finaliser complètement votre son.
C’est la dernière touche, la finition d’un son.

Certains synthétiseurs n’en possèdent pas, et leurs sons peuvent sembler « secs » et manquer de profondeur. D’autres ont tendance à « noyer » leurs sons dans les effets, nous allons justement apprendre à équilibrer leur rendu.

Les effets

Si vous possédez un synthétiseur avec des effets, je vous conseille lors de la création de votre son de les couper. Cela vous permettra de bien entendre votre son, et d’ajouter les effets qu’au dernier moment.

Si votre synthétiseur n’en possède pas, je vous présenter quelques effets, qui sont les plus courants dans leur utilisation avec des synthétiseurs.
Mais comme pour la création de sons, il n’y a pas vraiment de limites à modifier votre son avec des effets, et explorer ainsi de nouveaux territoires sonores.

Les effets basés sur le temps ou la spatialisation comme la Reverb et le delay

Ce sont des effets qui existent naturellement… Rentrer dans une église, et sentir ses pas résonner, être en haut d’une montagne, et entendre son écho… Oui ces effets sont naturels, et permettent de créer de l’espace, une présence dans l’espace.

Ce sont des effets qui sont apparus très rapidement, soit dans les amplis, soit sous forme de pédales.

Pour la « reverb » (réverbération), c’est un effet que vous utiliserez fréquemment, elle « finie » en quelque sort le son. Vous trouverez différents types de reverb (room, plate, studio, hall …) et des effets de type shimmer très apprécié pour des styles ambients, des reverbs longues et planantes.

Les réglages des reverbs

Il est vraiment important de jouer sur les réglages, et de la doser avec modération . N’hésitez pas à la réduire, pour préserver votre son, et qu’elle ajoute un plus sonore, et non qu’elle cache le son. Vous trouverez ci-dessous la liste de réglages, qui dépendront aussi du matériel (pédales, racks, vst…).

  • Le type de reverb : choix de la profondeur souhaitée ou de la proximité. Ex : chambre à hall de gare.
  • La taille de la reverb (size) : règle la profondeur, la densité de la reverb.
  • Le decay : le temps de déclin de l’effet.
  • Le pre-delay : le temps d’action de l’effet par rapport à votre son.
  • Dosage source/effet (Dry/Wet/Mix) : l’équilibre entre votre son et l’effet. A vous de jauger à l’oreille, n’oubliez pas d’être modeste, le son ne doit pas être noyé dans l’effet.

Un exemple sonore avec un Oberheim Matrix 6 et une pédale Strymon Big Sky. On se rend bien compte de la différence, et de l’apport de la pédale.
Il existe une autre pédale Strymon qui reprend certains presets identiques et coute moins cher : la Blue Sky de Strymon.

Pour le delay, il y a des également eu rapidement différent type matériels pour simuler le délai : les échos à bande, les délais analogiques et les délais numériques. On utilise également le mot écho pour désigner le délai. Et selon le matériel choisi des réglages plus ou moins important.

Les réglages du delay

  • Le type de delay : de la bande (tape), à l’analogique, ou à d’autres types. Chacun apporte une couleur à votre son bien spécifique.
  • La durée du delay : règle la longueur du délai.
  • Le Feedback : règle le nombre de répétitions.
  • Le tap tempo: permet de donner la vitesse du delay, et selon votre matériel d’être synchronisé en MIDI.
  • Dosage source/effet (Dry/Wet/Mix) : l’équilibre entre votre son et l’effet.

Les effets de modulation

Ils sont très liés à la notion de synthèse sonore, car souvent se cachent derrière ces effets la notion de LFO, d’épaissir un son, de le détuner.

Chorus

Nous avons abordé cet effet dans la partie consacrée au LFO. Cet effet donne de l’épaisseur à votre son.
Certains chorus sont très typés comme ceux des synthétiseurs Roland. On les retrouve sur des modèles comme le Juno-60, le Juno-106, le JX-8P…

Certains matériels vous permettront de choisir le type de Chorus (analogique, numérique…) pour apporter une couleur différente à votre son.

Les réglages du chorus

  • Depth : règlage de la profondeur du chorus.
  • Rate : règle la vitesse du chorus.
  • Delay : règle le moment où l’effet se déclenche.
  • Dosage source/effet (Dry/Wet/Mix) : l’équilibre entre votre son et l’effet.

Flanger et phaser

Le Flanger est un effet souvent confondu avec le phaser. En simplifiant à l’extrême, le flanger apporte un son comme si on se trouvait dans un « tube ». Jean-Michel Jarre l’a utilisé dans l’album Oxygène. Tout comme le Phaser d’ailleurs.

Les réglages des Phasers/Flangers

  • Depth : règlage de la profondeur du flanger/phaser.
  • Rate : règle la vitesse du flanger/phaser..
  • Dosage source/effet (Dry/Wet/Mix) : l’équilibre entre votre son et l’effet.

Les effets de dynamique

Compression

Un effet très utile pour faire ressortir un son, le dynamiser, équilibrer son volume entre les notes aigues et graves.

Les réglages d’un compresseur

  • Seuil (threshold) : règlage du seuil dans lequel le compresseur se met en action.
  • Ratio : règle le taux de réduction effectué par le compresseur.
  • Attaque : règle le temps de déclenchement du compresseur.
  • Release : le temps mis par le compresseur pour s’arrêter de fonctionner.
  • Gain : permet de compenser la perte de volume lié à la compression.

Distortion

La distortion pour un synthétiseur, va servir à saturer le son (comme une guitare électrique), et aussi avec des réglages différents à donner de l’épaisseur et du corps.

Les réglages d’une distortion

  • Volume (output/level) : facile à comprendre, on règle le volume de sortie.
  • Gain (drive) : règle le taux de distortion.
  • Ton (colour) : va jouer sur la couleur du son.

Les autres effets

Wah-wah

Un effet qui produit un son bien spécifique, qui oscille dans une sorte de va-et-vient, comme une voix humaine prononçant la syllabe Oua, imitant ainsi des pleurs ou des ricanements. Sur des synthétiseurs, on peut l’utiliser sur des sons de type « clavinet » pour lui donner une touche funky.

Vocoder

Un outil créé dans les années 1940 par Homer Dudley pour permettre lors de la guerre de 39-45 la communication entre Churchill et Roosevelt, en découpant la voix en 12 bandes de fréquence. Et qui fut utilisé bien plus tard dans les années 70 pour des morceaux connus avec des groupes comme Kraftwerk et The Buggles.

Cet effet, est un peu différent, car il fait l’inverse des autres effets. On part de la voix pour créer une voix robotisée jouée sur le synthétiseur, et non on part du son d’un synthétiseur que l’on modifie via un effet. On le retrouve sur le Korg VC10, le Korg Microkog, Novation Mininova et bien d’autres synthétiseurs.

Talkbox

Cet effet connu avec Roger Troutman permet de transmettre le son du synthétiseur jusqu’à sa bouche, qui module ensuite ce signal ou articule des paroles. Imaginée dès les années 1930, la talkbox a séduit Stevie Wonder ou Peter Frampton dans les années 1970, avant de s’implanter dans le funk et le rap.

Pédales, rack d’effet, table de mixage, VST…Que choisir pour mon synthétiseur ?

C’est une question à vous poser, qui va dépendre de plusieurs critères :

  • de votre budget
  • du nombre de synthétiseurs que vous possédez
  • de la façon dont vous aimez régler votre son
  • du matériel que vous avez déjà en votre possession

Le budget

Un point important, car la pédale d’effet, ou un VST peut être une solution peu couteuse. Mais dépend également de ce que l’on appelle votre workflow (votre façon de composer).

C’est le moment également de regarder votre matériel, pour savoir s’il est possible d’ajouter facilement des effets. Que ce soit au niveau logiciel, ou matériel. Et de commencer à réfléchir à ce que vous aimeriez.

Je vous propose des pistes de réflexion pour vous aider à y réfléchir.

Les pédales d’effet

Elles permettent de continuer le plaisir du hardware, en triturant également des boutons et des potars comme pour les synthétiseurs.

Les pédales sont souvent des effets uniques, une pédale de reverb, une pédale de chorus, même s’il existe des modèles avec plusieurs effets.

Il s’agit d’un point important, car si vous avez plusieurs synthétiseurs, il faudra acheter une pédale par clavier, et donc prévoir le budget en conséquence. En incluant les câbles. Et d’ailleurs, en parlant de câbles, pensez également à la connexion de votre future pédale, souvent en mono. Et aussi à l’alimentation électrique.
Surveillez ce point en fonction de vos besoins.

Voici une sélection de pédales souvent utilisées

tc electronic JUNE-60

Une pédale de Chorus en hommage au chorus des synthétiseurs Roland dont elle reprend d’ailleurs le look.
Ultra simple, pour ceux qui veulent ajouter du chorus à leur son.

Prix : environ 40€

Zoom MS-70-CDR

Une pédale multi-effets (Chorus, Reverb et delay) à un prix très abordable.
Mise à jour via USB.

Son prix : Environ 100€

tc electronic Flashback X4

Une pédale de delay, avec de nombreux réglages, synchronisables, usb.

Son prix : environ 200€

Strymon blueSky

Une pédale plutôt haut de gamme, pour une reverb excellente et musicale.

Son prix : environ 330€

Eventide H9

Tout une gamme de pédale chez Eventide, qui permettent d’ajouter des effets (payants) et d’avoir votre son à la carte. Et de manipuler vos effets avec votre téléphone.
Il existe plusieurs modèle du Core au Max.

Son prix : à partir de 399€

Brancher les pédales en cascade, mais dans quel ordre ?

Oui, il faut bien aussi aborder cette question, qui risque d’arriver vite si vous craquez pour plusieurs pédales…
Une image vaut mille mots, donc voici une qui résume bien l’ordre des branchements pour un guitare vers son ampli, mais que vous remplacez par votre synthétiseur vers votre carte son, ou table de mixage.

Un boitier ou un rack d’effet

Un rack propose souvent plusieurs effets, et permet d’être relié à une table de mixage, pour fournir des effets à plusieurs synthétiseurs d’un seul coup.

Le budget est plus conséquent, mais il est pratique pour plusieurs synthétiseurs, tout dépendra du nombre de DSP, d’effets différents possibles.

Je vous propose une sélection de racks d’effets

tc electronic M100

Un petit boitier qui n’est pas rackable, et qui propose de nombreux effets (chorus, delay, reverb, phaser…).

Son prix : environ 100€

tc electronic M350

Un rack contenant de nombreux effets de réverbération.

Son prix : environ 180€

Vermona Retroverb lancet

Vermona propose une reverb à ressorts doublée d’un processeur multi-effets analogique.
Un boitier, avec plein de potard pour une reverb qui sonne vraiment bien.

Son prix : environ 480€

MOD Devices MOD Duo

Un boitier original permettant de charger vos effets, de les combiner à votre guise via votre ordinateur ou votre ipad.

Le MOD Duo est vous permet d’accéder à un univers infini d’effets, synthés, simulation d’amplis, utilitaires MIDI et plus encore.
Avec plus de 400 plugins de toutes sortes gratuits ou payants et des nouvelles sorties tous les mois, les combinaisons sont quasiment infinies.

Son prix : environ 510€

Lexicon PCM92

Un rack professionnel, avec de nombreux effets, et beaucoup de connectiques récentes.

Son prix : environ 2000€

Utiliser les effets de ma table de mixage

Si vous possédez une table de mixage incorporant des effets, vous aurez la possibilité d’ajouter à vos synthétiseurs cette couche sonore. Et selon la table de mixage, vous pourrez avoir un ou plusieurs effets inclus.

Utiliser les effets de ma carte son

Oui c’est également une option possible, regardez votre carte pour voir si vous n’auriez pas des effets embarqués.C’est désormais monnaie courante, et les effets sont souvent de bonne qualité.

Utiliser les effets de mon DAW, ou ajouter un VST ?

Il est important de ne pas oublier que plus on insère d’effets dans un morceau, et plus il y a de consommation de la puissance CPU (processeur) de votre ordinateur.

L’avantage par contre, c’est que c’est gratuit, en effet, chaque logiciel comme Cubase/Logic/Ableton embarque des effets, et peuvent donc vous aider facilement pour vos synthétiseurs.

Il existe également des VST gratuits et payants. Je vous propose une sélection d’effets gratuits.

Valhalla Freq Echo

Un plugin gratuit qui vaut le détour car simple et efficace.
Fonctionne sur PC et MAC.

A télécharger sur ce site

TAL Chorus LX

Un Chorus qui se base sur celui du Roland Juno-60.

Ultra simple et pourtant efficace !
Disponible pour PC, MAC et Linux.

A télécharger sur ce site

Valhalla Supermassive

Un bundle Delay/Reverb très efficace.
Disponible pour MAC et PC.

A télécharger sur ce site

TAL Reverb III

Comme son nom l’indique, une reverb à tester avec des réglages simples et accessibles.

Compatible PC, MAC et Linux.

A télécharger sur ce site

Blue Cat’s Phaser

Un phaser gratuit avec un choix entre un son analogique et numérique.
Il fait parti d’un bundle d’effets gratuits.

A télécharger sur ce site

Conclusion

Vous venez de découvrir les différents effets, et comment apporter la touche finale à votre son…Juste un point encore… Ils sont cumulables !

Et oui, à vous la joie de mélanger, ajouter les effets pour apporter votre propre touche à votre son. Que ce soit à travers des pédales, des racks, des VST…

Testez, jouez, et apportez votre touche, trouvez votre son, vous en serez ravi !
Mais n’en abusez pas, pour éviter de noyer le son que vous avez créé.

Je suis ravi d’avoir terminé cette série d’articles, car désormais, nous allons passer aux cas pratiques, et apprendre à créer des sons connus.

N’hésitez pas à noter cet article (c’est juste en dessous….) cela m’encourage vraiment à continuer.

Noter cet article