Les enveloppes – partie 3/6

Suite de la série d’articles sur le synthétiseur pour les débutants.
Nous avons vu ensemble, les VCO, les Filtres et le VCA, et nous abordons aujourd’hui les enveloppes.

Où se trouvent les enveloppes ?

Tout dépend de votre synthétiseur, souvent on retrouve une enveloppe liée au Volume ou VCA.

Et d’autres synthétiseurs plus puissants, ont également une enveloppe liée au filtre, voir davantage.

La zone des enveloppes sur un Behringer DeepMind

Avec ce synthétiseur, on peut noter que l’enveloppe peut-être liée soit au VCA, au filtre, et servir de modulation.

Les enveloppes d’un Roland Gaia

Pour ce clavier Roland, on s’aperçoit qu’il y a une enveloppe sur le Filtre (filter), et une autre sur l’Amplification du son (AMP / VCA).

A quoi reconnait-on une enveloppe ?

Vous retrouverez souvent soit des faders, soit des boutons pour régler les notions d’Attack, de Decay, de Sustain et de Release.

C’est quoi ces notions ADSR ?

Ces paramètres vont vous aider à sculpter, et affiner votre son dans le temps.

ADSR = Attack, Decay, Sustain et Release

Chaque paramètre est important, et à son rôle à jouer.

Attack

Il porte bien son nom, c’est l’attaque du son. C’est le temps que le son arrive dans vos oreilles à son volume maximum.

Avec une attaque courte, le son devient très percussif, ou permet d’avoir un son dynamique, très rapide, comme une basse par exemple.

Avec une attaque longue, on se rapproche d’un son de nappe, le son met du temps à arriver lorsque vous le jouez sur votre clavier.

Decay

il s’agit du déclin du son, si vous souhaitez que le son soit court vous pouvez réduire le decay.

Sustain

Ce paramètre joue sur la tenue du son, si le son dure longtemps ou non. Dans le cas d’une nappe (pad) on peut faire durer cette partie, pour faciliter le changement d’accord sans que le son ne se coupe trop rapidement.

Release

Ce paramètre est utile après avoir relaché la touche de votre clavier.
Soit on augmente la Release et le son dure un certain temps après avoir relaché la touche du clavier.
Soit on réduit la Release, et le son s’arrête aussitôt après avoir relaché la touche.
Essayez, vous allez vite comprendre. On l’utilise aussi sur les nappes, voir sur certains sons de basse pour que le son dure un peu.

Exemple d’ADSR pour une nappe (pad)

Exemple d’ADSR du logiciel NI Massive pour une nappe

Voilà, nous venons de terminer la présentation de l’enveloppe.
L’air de rien, si vous avez suivi les premiers articles, vous avez bien avancé.
Vous savez désormais :

J’espère que ces articles vont vous aider à vous repérer, et lever les freins qui nous bloquent trop souvent sur nos synthétiseurs.

Bon son, et n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire cet article avec des exemples sonores : https://www.easyzic.com/dossiers/les-enveloppes,h406.html

 

Noter cet article