Les oscillateurs – partie 1/6

C’est parti, pour quelques articles, qui vont vous permettre d’aborder, tous les composants d’un synthétiseur, qu’il soit virtuel ou hardware.

Le but de ces articles, est de vous permettre d’un coup d’oeil de vous repérer sur n’importe quel matériel.

Ma démarche se veut simple, j’ai donc choisi la synthèse soustractive comme point de départ.

Nous allons dérouler les composants d’une recette :

  • La matière première : les oscillateurs (VCO ou DCO)
  • Des ingrédients clés : les filtres (VCF, HPF, …) et le VCA
  • Des ustensiles pour forger le son : les enveloppes (ADSR, EG)
  • Un ingrédient souvent peu ou mal utilisé : le LFO
  • Les exhausteurs de gouts : les modulations
  • Les ingrédients de finition : les effets

Avant d’attaquer le concret, juste un peu de théorie, promis pas longtemps 😉

Qu’est-ce qui caractérise un son ?

Il y a 3 notions à retenir :

  • La hauteur : un son aigu ou grave.
  • Le timbre : souvent définit par l’oscillateur (on y reviendra plus tard) et le filtre. Il s’agit de sa couleur si vous préférez. Pour notre popote, il s’agit des ingrédients de base 😉
  • L’intensité : sa force, ou son volume.

Il est important, pour vous aider à vous situer, de comprendre le circuit d’un son.

Nous allons passer de la matière première, aux ingrédients, aux ustensiles et des exhausteurs de gouts.

Voici un schéma, indiquant de gauche à droite, le trajet du son, et par quels éléments il passe.

Circuit d'un son de synthé avec des composants basiques
Circuit d’un son de synthétiseur avec des composants basiques

Vous pouvez remarquer les OSC à gauche (les oscillateurs), puis le mix des oscillateurs, qui passent ensuite par le VCF (le filtre) et se dirige ensuite vers le VCA (l’ampli).
Je ne vais pas détailler les autres points pour le moment.

Commençons votre apprentissage par les oscillateurs.

Les oscillateurs – les VCO et DCO

Comme je l’indiquais plus haut, c’est le premier ingrédient dans la recette pour fabriquer un son.

Nous allons voir comment l’identifier, à quoi il sert, et comment le régler.

Ce premier ingrédient, est la matière première, celle qui permet de savoir vers quel son vous allez vous diriger. Ou tout du moins de partir sur une base 😉

Selon les synthétiseurs, ils peut y avoir un seul oscillateur, ou plusieurs (sur un minimoog il y en a 3).

A quoi ça sert d’avoir plusieurs oscillateurs ?

C’est pour apporter plusieurs couches sonores, mélanger des sons, renforcer un son, un peu comme un gâteau dans lequel vous aimez mélanger des saveurs qui se complètent pour former un tout très agréable et parfois surprenant.

VCO ou DCO ?

Pour faire simple, on parle de VCO dans un synthétiseur analogique, et de DCO dans un synthétiseur analogique, c’est sa commande qui est numérique.
Il ne faut pas confondre DCO et synthétiseur numérique. Un DCO est analogique et reste moins stable qu’un oscillateur virtuel numérique.

Quels sont les réglages d’un VCO/DCO ?

Le premier réglage, et certainement le plus important, est le choix de la forme d’onde.

Vous trouverez sur les synthétiseurs, le choix de plusieurs formes d’ondes :

  • sinusoïdale (sine)
  • triangulaire (triangle)
  • carrée (square)
  • en dents de scie (sawtooth)
  • bruit (noise)
Les formes d'ondes d'un synthé
Les différentes formes d’ondes

Des photos de la sélection de la forme d’ondes sur mes synthétiseurs :

Vous pouvez noter que l’on retrouve la notion de DCO ou de VCO selon les claviers.

Mais pourquoi choisir une forme d’onde ?

Chaque forme d’onde, va influencer le son final. Et d’ailleurs, ces formes d’ondes ne sont pas anodines, elles correspondent à des formes d’ondes permettant de reproduire différents types de sons.

Onde sinusoïdale

Elément du son le plus basique, la sinusoîde consiste en une note fondamentale pure (sans harmoniques). En elle-même, la sinusoïde ne produit pas un joli son, mais elle est souvent utilisée pour « épaissir » un programme, lui donnant de la profondeur, le rendant plus rond, plus plein. Cette forme d’onde est également souvent ajoutée à des programmes de basses pour leur donner un rendu plus profond.
Type de sons : renfort de sons (basse, etc)

Onde Sawtooth – dent de scie

Cette forme d’onde donne un son « brillant » qui est souvent utilisé comme base pour les sons de cuivres et les instruments à cordes. A cause de son caractère brillant elle est la plupart du temps filtrée pour lui ajouter de la chaleur et de la profondeur.
Type de sons : brass, lead, nappe…

Onde carrée – square

Elle est très utilisée pour créer des sons de « bois », également pour créer des sons de basse. elle sert aussi à épaissir des sons (utilisée comme un sous-oscillateur).
Type de sons : clarinette, son de percussions, lead, basse, Kick…

Onde triangulaire

Une onde qui permet des sonorités douces.
Type de sons : clarinette, flute, orgue…

Onde de bruit – Noise

Selon le synthétiseur que vous possédez, il y aura un générateur de bruit, ou non, et de différents types, bruit blanc, bruit rose, etc…

Type de sons : FX, Orage, Vents, et aussi des snares (caisses-claires).

La forme d’onde, c’est le 1er ingrédient majeur de votre futur gâteau…oups je voulais dire son 😉 Si vous prenez du chocolat, ou de la poudre d’amande, forcement vous retrouverez ces saveurs dans votre gâteau, malgré les autres ingrédients.

Continuons, notre apprentissage des VCO/DCO, le 2ème réglage est la hauteur, partir dès le départ d’un son aigu ou d’un son grave (pour faire une basse par exemple).

Ce paramètre qui se nomme réglage d’octave se retrouve sous plusieurs noms :

  • octave
  • range

Il comporte les valeurs suivantes : 64, 32, 16, 8, 4, 2 (le nombre de valeurs dépend du synthétiseur). Le 8 est la valeur « normale » de l’octave (sans transposition), plus on va vers le 64 plus c’est grave, plus on va vers le 2 plus c’est aigu.

Choix du range (de l’octave) sur un Roland Boutique


Ce réglage sur les synthétiseurs récents, est remplacé par un « + » ou « – » sur l’octave.

Le dernier réglage, qui lui est associé, est le Tuning/Fine Tune, qui permet d’ajuster ou de désaccorder finement le son de son oscillateur.

Fine Tune : à quoi sert ce paramètre ?

A créer un son plus gros, en désaccordant légèrement un oscillateur par rapport à un autre.

D’ailleurs en parlant de créer un gros son, il est fréquent d’utiliser 2 oscillateurs, et de régler l’un en 8, et l’autre en dessous, en 16, si en plus on ajoute un léger désaccordage, l’effet de gros son sera là 😉

Bien sur, il existe d’autres réglages (PWM, HardSync, …) qui dépendent du synthétiseur utilisé, et ajoutent d’autres possibilités de création de sons.
Certains synthétiseurs (Massive, MiniBrute…) permettent également de doser le niveau entre plusieurs formes d’ondes.

Bon et si on résumait ce que l’on vient de voir ensemble ?

Résumé des points abordés :

  • les oscillateurs
  • VCO ou DCO
  • les formes d’onde (triangle, carrée, sinus, dents de scie, noise)
  • le sélecteur d’octave
  • le fine tune

J’irais même plus loin, vous êtes désormais capable de vous repérer sur n’importe quel synthétiseur, au niveau des oscillateurs (la suite arrive rassurez-vous).
C’est déjà un super début, si j’ai réussi, j’en suis ravi pour vous !

C’est à vous de jouer, regardez vos synthétiseurs, avec ces nouvelles connaissances 😉

Mes sources d’inspiration pour cet article :

Si l’article vous a plus, n’hésitez pas à lui donner une note ci-dessous, cela m’encourage à continuer 😉

>> Continuer la série d’articles, en découvrant le Filtre

Noter cet article

Vous aimerez aussi

Privacy Preference Center