Abordons quelques règles d’ergonomie pour vérifier l’installation de votre coin musique ? Généralement on s’occupe de placer son matériel, sans se soucier de l’ergonomie.

Puis curieusement, on ressent des migraines, des yeux secs, les douleurs dans les mains ou dans le dos… Ce que les spécialistes appellent les TMS (Troubles Musculo Squelettiques). Et si tout cela n’était que le fruit de notre installation ?

Nous allons aborder ensemble 3 points importants pour vous assurer de longues heures confortables et sans gênes.

La lumière

La luminosité est un élément essentiel pour travailler dans de bonnes conditions. Notre organisme a besoin de lumière naturelle : elle est bénéfique pour la mémoire et le sommeil, entre autres.

Un surcroît de lumière peut néanmoins être problématique, et engendrer éblouissement et fatigue visuelle. Attention notamment au positionnement de l’ordinateur par rapport à la fenêtre, afin d’éviter les reflets gênants.

Si la luminosité est trop forte, mieux vaut opter pour des stores ou bien des films anti-UV. Ces derniers permettent également de réguler la chaleur en été. Et autre point important pour notre matériel, il existe des stores tamisant protégeant votre matériel des rayons du soleil, tout en gardant une certaine luminosité. A ne pas confondre avec les stores occultants.

Si au contraire la lumière manque, il faudra compenser par la répartition de lampes en plusieurs points de la pièce. L’idéal étant d’alterner lumière blanche (halogène, LED) pour l’efficacité, et lumière douce pour une ambiance plus chaleureuse.

Une lumière diffuse dans son home studio grâce aux leds
Une lumière diffuse dans son home studio grâce aux leds

Si vous cherchez à installer des LED sur votre bureau, je vous propose ce kit rapide à mettre en place, et qui fonctionne vraiment bien.

Govee ruban à led 5m

Prix : environ 20€

Pratique, s’installe facilement grâce au double face, télécommande pour changer les couleurs, et les modes. Fourni avec son alimentation.

Les écrans sont des sources de lumière importante; il faut alors veiller à ce que l’espace de travail baigne globalement dans une luminosité proche de celle de l’écran et la plus diffuse possible pour éviter un phénomène de « pompage » au niveau de la pupille.

Si la pièce est sombre, votre pupille s’ouvre pour s’adapter au faible éclairage, puis se ferme quand vous regarder votre écran et ceci de très nombreuses fois dans votre journée de travail, ce qui induit une fatigue oculaire importante.C’est pour cela qu’il est préférable de placer les écrans perpendiculairement à une source de lumière (fenêtre), en tout cas jamais en face (contraste trop important) ni derrière (éblouissement de l’écran).On conseille d’avoir dans votre pièce de travail une luminosité comprise entre 400 et 600 lux, et un contraste de luminosité si possible inférieur à 3, jamais supérieur à 5.

Des applications de mesure de la luminosité sont disponibles sur smartphone.

Application Light Meter Pro Iphone

Light Meter Pro

Light Meter est un évaluateur d’intensité lumineuse (lux) fonctionnel, facile à utiliser, idéal pour mesurer, comparer et ajuster les niveaux d’éclairage dans votre environnement, que ce soit au travail ou à la maison.

Comment positionner votre bureau par rapport à la lumière ?

Mon bureau est installé sous un velux, j’étais très content de profiter de la lumière naturelle. Et je profite de cette zone pour gagner de la place.

Mais… Ce n’est pas le meilleur placement conseillé…

L’idéal : être à la perpendiculaire d’une fenêtre

Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est le meilleur moyen de ne pas fatiguer ses yeux.

Avoir une fenêtre dans le dos, vous aurez des reflets désagréables, et fatiguants.
Devant la fenêtre, vos yeux devront passer sans arrêt d’une zone lumineuse (votre fenêtre) à une zone moins lumineuse (votre écran). Et c’est très fatiguant pour vos yeux, ce qui peut provoquer des migraines.

L’illustration ci-dessous résume facilement le choix à faire…

Placement du bureau par rapport à la lumière
Placement du bureau par rapport à la lumière

Votre position de travail

Nous allons aborder votre poste « de travail », à travers la combinaison de votre fauteuil, votre écran, votre clavier et votre souris et finalement votre bureau. Pour chaque partie, vous aurez des conseils précis pour vous aider à les régler au mieux.

Le fauteuil

Je sais, moi aussi, ce n’est pas là que j’ai mis mon budget. Et pourtant !

Pour résumer, plus il est réglable, et plus il s’adaptera à votre position.

Les réglages que l’on trouve habituellement :

  • La hauteur d’assise
  • L’inclinaison du dossier
  • La hauteur des accoudoirs

Il existe bon nombre de fauteuils, du plus simple au plus design, de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines.

Lequel choisir ? Si vous passez beaucoup de temps dans votre espace musique, il sera utile d’y consacrer du budget. Vous serez probablement dans des fauteuils qui débuteront vers les 100€, voir plus. En gros, vous trouverez votre bonheur dans les 150-180€.

Il y a tous les styles, du gamer au fauteuil de direction ergonomique, ce qui vous importe : les réglages.

Et ensuite la qualité de fabrication, si vous souffrez du dos, n’hésitez pas à investir un peu plus. Vous le sentirez chaque jour.

Je vous propose une sélection de fauteuils proposés par Amazon :

Fauteuil gaming

Prix : 150€

Avantages :
Possède les réglages hauteur, inclinaison et hauteur d’accoudoirs.

SIHOO chaise de bureau

Prix : 260€

Avantages : encore plus de réglages (appuie-tête), support lombaire, accoudoirs rotatifs, dossier respirant, supportant une charge de 150kgs.

Il existe également des sites dédiés à l’ergonomie du poste de travail, qui vous proposeront d’autres types de fauteuil avec d’autres prix.

L’écran

Il doit être positionné à l’idéal en face de vous, et pas de biais pour éviter les douleurs cervicales.

Savoir régler la hauteur de son écran est aussi un point important, pour éviter des douleurs dans la nuque.

Le réglage est simple.

Le haut de l’écran d’ordinateur devrait être à hauteur des yeux. Et à une distance de 60 à 80cm (longueur du bras).

illustration bonne position de l'écran
L’écran est distant d’environ 70 cm de vos yeux (longueur du bras).

Et dernier point, n’oubliez pas les réglages de contraste et de luminosité de votre écran, pour qu’il soit adapté à la lumière ambiante de votre pièce.

Le bureau

Pour vous donner des informations sur un bureau défini comme ergonomique. il est possible de le régler en fonction des caractéristiques physiques de l’utilisateur. Ses dimensions standard sont : Hauteur 65-74 cm (en position assise) / Profondeur 70-110 cm / Écart avec l’assise 20-26 cm.

Dans le cadre d’un home-studio, nous avons souvent opté soit pour un bureau dédié à la musique (comme la marque Zaor voir photo ci-dessous), ou nous avons opté pour un bureau que nous avons assemblé nous-mêmes. Vous verrez qu’en mesurant vous serez dans ces côtes.

Sachant que vous ne pourrez régler la hauteur de votre bureau, ce sera du côté de votre fauteuil qu’il faudra trouver ces réglages.

Meuble Zaor pour aménager son home studio
Meuble ZAOR

Le clavier et la souris

L’un des derniers points, placez la souris à côté et au même niveau que le clavierPositionner la souris à la hauteur du coude. Eviter les claviers trop larges (parfois le cas de certains claviers pourtant dits ergonomiques) pour rester dans l’alignement de vos épaules. Utilisez si possible des claviers plus étroits (sans pavé numérique, avec pavé numérique détachable ou intégré).

Une règle d’or : ne jamais casser les poignets ! 

La position des mains sur un clavier d'ordinateur
La position des mains sur un clavier

90° l’angle à retenir !

En effet, que ce soit pour trouver l’angle de vos jambes par rapport au sol, de vos coudes par rapport à votre bureau, vous verrez que ce sera 90° pour être à angle droit.

L’illustration ci-dessous résume ces points :

illustration pour une position ergonomique à son bureau
Résumé des positions idéales pour son bureau

J’ai découvert également cette vidéo qui vous montre toutes les positions à adopter pour améliorer son confort.

Maintenant que vous avez les bases pour de bons réglages, passons à un dernier détail…

Vos habitudes

Oui parce qu’il faut bien l’avouer, bosser dans son coin musique, parfois on ne voit pas le temps passer… Alors prenons l’habitude d’appliquer de bons réflexes.

Faites des pauses !

Regardez par la fenêtre au loin 1 minute, changez de lieu et d’activité : 5 à 10 minutes toutes les 45 minutes à une heure. Le changement de distance de vision, d’environnement lumineux et de posture vous seront bénéfiques.
Clignez souvent des yeux : le travail sur écran vous impose une fixation soutenue qui espace le rythme de clignement des paupières, le film de larme se renouvelle moins.

Pour réduire la fatigue oculaire, faites des micropauses en suivant la règle des 3 x 20 : une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes, en regardant quelque chose situé à une vingtaine de mètres de distance.

Aérez votre pièce

L’aération de votre pièce de travail est importante pour votre confort mais aussi pour votre santé et votre productivité. Vous permettez ainsi une meilleure oxygénation de vos neurones, et restez alerte.

Au niveau du son

Votre casque

Ne restez pas toujours avec un casque sur les oreilles. Le volume sonore doit être réglé sur la moitié de la capacité totale en situation générale, pour éviter de dépasser le seuil sonore maximum.

  • Privilégier les casques audio aux écouteurs intra-auriculaires 
  • Faire régulièrement des pauses pour permettre le repos des oreilles 
  • Ne pas porter son casque plus de dix heures par jour 

Vos enceintes

Au niveau de vos enceintes, habituez-vous à écouter à un volume relativement faible.
Je vous invite à lire cet article sur le volume en Home Studio (en anglais).

Une exposition prolongée à des sons supérieurs à 85 dB peut endommager votre audition. Dans un Home-studio, avec une pièce relativement petite, essayez d’être au maximum à 70db.

Comme tout le reste, faites des pauses, retournez dans un environnement calme afin de vérifier votre volume d’écoute.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura apporté quelques notions d’ergonomie à appliquer dans votre espace musique.

Il est utile d’écouter son corps, lorsque la fatigue arrive, et de savoir comment y remédier.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le noter, ce qui m’encourage à continuer.

Les sources de l’article
Noter cet article